1371351 (800 x 516)

« Une dĂ©cision prise sans concertation », c’est ce qui a choquĂ© le maire de la commune de Saint-Bauzille-de-Putois, au pied des CĂ©vennes gangeoises, Michel Issert, dĂ©missionnaire depuis lundi 4 mai, suite Ă  la dĂ©cision unilatĂ©rale du sous-prĂ©fet de LodĂšve de placer 20, puis 40 mineurs non accompagnĂ©s, dans un centre d’accueil de la commune.

L’article complet ici