JUSTICE

Le 25 juin dernier, à minuit, les militaires du PSIG ont appréhendé trois hommes dans la commune de Saint-Vit, qui détenaient 1,3 kg d’héroïne. Devant le tribunal ce lundi 29 juin, leurs trois avocats ont soulevé un vice de procédure qui a permis aux trois prévenus de ressortir libres.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)