5ed7b41b6f7ccc4bac1cb86b

C’était le 2 juin dernier, en pleine manifestation contre les « violences policières » et le racisme, devant le Tribunal de grande instance de Paris où le clan Traoré avait réuni ses troupes afin de faire d’Adama Traoré un Georges Floyd français. Devant les milliers de caméras braquées sur la foule, une jeune femme noire s’était adressée à un policier, noir comme elle, avec une agressivité inouïe. « Honte sur toi, vendu. C’est des tueurs. T’es de leur côté, t’as pas honte ? ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici