Alain Soral 1 (800 x 400)

Alain Soral, de son vrai nom Alain Bonnet, avait été interpellé et placé en garde à vue mardi après-midi. Il a été déféré jeudi au tribunal judiciaire de Paris puis présenté à un juge d’instruction.

Le magistrat l’a mis en examen pour « provocation publique non suivie d’effet », « injure publique à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » et « provocation publique à la haine ou à la violence, à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de l’origine ou de l’appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée », dans le cadre d’une information judiciaire ouverte jeudi.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici