argent

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. C’est sans doute ce que s’est dit une mère de famille qui a envoyé un billet de 50 euros accompagné d’une lettre d’excuses au gérant du restaurant-kebab Le Bosphore, à Mulhouse,

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici