1413793 (800 x 516)

« Demain, cela aurait fait deux mois que je suis ouvert » raconte le patron du commerce. « C’est fini au moins dans cette ville. Je vais poursuivre mon projet mais ailleurs ».

Et pour cause, mercredi, vers 17h30, une dizaine d’individus sont venus « lui casser la gueule ». Un véritable passage à tabac dont lui et sa femme ont été victimes. « J’ai 30 jours d’ITT et ma femme 10. J’ai eu une commotion cérébrale » poursuit-il au téléphone.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici