Si la police est l’une des professions les plus syndiquĂ©es de France, avec 70 % des troupes encartĂ©es, le sentiment d’ĂȘtre bien reprĂ©sentĂ© n’est pas toujours partagĂ© dans les rangs des forces de l’ordre. Certains travailleurs de nuit de la police nationale ont crĂ©Ă© leur propre organisation, Option nuit, le 11 juin. Au total, sur 150 000 policiers, le ministĂšre de l’intĂ©rieur recense 21300 « nuiteux ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici