Le réseau social a annoncé, mercredi, la suppression de près de 1 000 groupes faisant la promotion d’émeutes.

L’intégralité de l’article ici