L’homme de 26 ans envoyait du cannabis en prison dans des courriers portant le tampon usurpĂ© d’un cabinet d’avocats. Chez lui, la police a dĂ©couvert « un labo de faux papiers trĂšs bien Ă©quipĂ©, avec tout le matĂ©riel nĂ©cessaire ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)