« Il y avait deux manifestations qui consistaient Ă  dĂ©filer sur les Champs-ElysĂ©es. (
) Il ne peut pas y avoir, sur les Champs, de destruction, de chaos, tout simplement parce que, et les Ă©lus m’en ont fait part, les commerçant Ă©glement, il y a un souci de sĂ©rĂ©nitĂ© sur cette avenue, qui d’ailleurs est Ă©galement une vitrine de notre pays », a-t-il dĂ©clarĂ©.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici