Il aura fallu pas moins de 570 militaires français et italiens pour mener Ă  l’arrestation, le 15 septembre, de 45 individus liĂ©s Ă  un vaste trafic de stupĂ©fiants entre les deux pays. Les criminels français qui sĂ©vissaient dans la rĂ©gion, Ă©taient en partie liĂ©s Ă  la mafia calabraise « N’drangheta ».

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici