Estimant que les travailleurs de nuit sont les grands oubliés de la police nationale, le tout nouveau syndicat « Option nuit » a décidé de multiplier les actions pour se faire entendre.

L’intégralité de l’article ici