Avec des peines de huit et neuf ans de prison, Kévin Minne et Jacym Hadjou ont bien été reconnus coupables d’avoir grièvement brûlé un Valenciennois avec un rouleau de papier absorbant enflammé pendant qu’il était inconscient. Mais ce n’était pas un acte de barbarie ou de torture aux yeux de la cour d’assises à Douai.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Rudy van Cappellen)