Ce vendredi matin, lorsque Ali s’avance, masquĂ©, dans le box des accusĂ©s, il sait que son histoire, imbibĂ©e d’alcool et teintĂ©e de misĂšre sociale, sera dĂ©cryptĂ©e et scrutĂ©e dans les moindres dĂ©tails. Et pour cause : l’homme de 51 ans, au visage marquĂ© et au dos voutĂ©, a dĂ©jĂ  eu Ă  de nombreuses reprises l’occasion de se prĂ©senter devant la justice. Son parcours est « chargĂ© » comme on dit. Tout comme son casier judiciaire avec 22 mentions (port d’armes, exhibition sexuelle, menaces contre personne
), dont la premiĂšre dĂšs 1991.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici