Deux hommes vivant en Espagne devaient comparaître devant le tribunal correctionnel d’Albertville, ce lundi 21 septembre, dans une affaire de stupéfiants. Mais ils n’ont pas pu être jugés faute d’escorte mise à disposition par le centre pénitentiaire d’Aiton.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)