Deux hommes vivant en Espagne devaient comparaĂźtre devant le tribunal correctionnel d’Albertville, ce lundi 21 septembre, dans une affaire de stupĂ©fiants. Mais ils n’ont pas pu ĂȘtre jugĂ©s faute d’escorte mise Ă  disposition par le centre pĂ©nitentiaire d’Aiton.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)