Un Bulgare de 52 ans avait laissĂ© des traces depuis 2016 Ă  Montpellier mais aussi Dijon et Lyon oĂč il a Ă©tĂ© interpellĂ©. Il aurait avouĂ© en partie et a Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ©.

L’enquĂȘte de police pourrait avoir rĂ©solu prĂšs de 200 cambriolages entre Montpellier, Lyon et Dijon. Et ce, grĂące notamment Ă  un minutieux travail de police technique et scientifique.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici