L’emballement mĂ©diatique autour de la mort de George Floyd empĂȘche de parler posĂ©ment et de maniĂšre objective des violences policiĂšres aux États-Unis.

Afin de quantifier les prĂ©jugĂ©s raciaux dans les meurtres commis par la police, une Ă©tude publiĂ©e en 2016 dans la revue Injury rĂ©vĂ©lait que les Noirs amĂ©ricains n’étaient pas plus susceptibles d’ĂȘtre blessĂ©s ou tuĂ©s par la police que les Blancs amĂ©ricains lors de contrĂŽles. Et, malgrĂ© la conclusion gĂ©nĂ©rale du rapport du Center for Police Equity selon laquelle les policiers feraient davantage usage de la force contre des suspects noirs, il constate Ă©galement que les Noirs ne sont pas plus susceptibles que les Blancs d’ĂȘtre soumis Ă  une force mortelle. En rĂ©alitĂ©, il observe mĂȘme que les Blancs courent un risque plus Ă©levĂ© d’ĂȘtre tuĂ©s lors d’une interpellation.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici