Dans Le Parisien, Éric Dupond-Moretti a de nouveau affirmé qu’il existait des individus violents parmi les forces de l’ordre. Le garde des Sceaux se refuse néanmoins à jeter l’opprobre sur toute la profession. Le ministre souhaite également des procès filmés et diffusés, pour que la justice se montre aux Français.

L’intégralité de l’article ici