Les « violences policières » contre les manifestants en France ont largement été médiatisées, «l’acharnement judiciaire» dont eux font l’objet, moins.

Dans un rapport accablant, publié mardi, Amnesty International dénonce un système destiné à «réprimer» des personnes qui, souvent, n’ont pas commis d’infractions.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)