Le phénomène des mineurs isolés est visible à plusieurs échelon de la société. Robi, agent commercial à la RATP, dit être confronté régulièrement à de la violence souvent perpétré par “toujours le même type de population”. 

“Ca fait plus de quatre ans que la RATP a créé un service pour accompagner les conducteurs de bus la nuit. Moi même j’ai été chauffeur sur un noctilien pendant un bon moment. Chez nous à la RATP par exemple la gare de l’Est on l’appelle la cour des miracles. C’est une autre France, c’est une autre vie. Moi j’ai eu un acte de bravoure parce que je suis intervenu avec un collègue. Pour une cigarette, un homme s’est fait arracher l’oeil avec un couteau de 28 centimètres, par une personne qui était en France depuis un mois”, explique-t-il.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici