Le sort et la prise en charge de ces mineurs font l’objet d’une vive polémique depuis l’attentat au hachoir perpétré devant les ex-locaux de « Charlie Hebdo » par un jeune pakistanais connu sous une identité lui donnant 18 ans.

L’intégralité de l’article ici