Un an aprĂšs l’attentat qui a fait quatre morts, les investigations montrent que le comportement sectaire de l’informaticien transparaissait dans de nombreux signaux, nĂ©gligĂ©s Ă  l’Ă©poque. Une surveillance clandestine avait mĂȘme Ă©tĂ© menĂ©e par deux policiers inquiets.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici