Quand un brocanteur arnaquait une retraitĂ©e. C’est ce qu’on appelle un abus de faiblesse. L’affaire a Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e dans les Yvelines, et le prĂ©judice dĂ©passe le million d’euros.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici