Quatre jours aprĂšs le passage dĂ©vastateur de la tempĂȘte Alex, les habitants de la vallĂ©e de la Roya sont toujours sonnĂ©s. À Saint-Martin-VĂ©subie, les gendarmes ont dĂ» faire face Ă  une situation extrĂȘme lorsque leur caserne a Ă©tĂ© emportĂ©e par la riviĂšre. « Un drame a Ă©tĂ© Ă©vitĂ© », assure un colonel de gendarmerie joint par Europe 1.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici