L’ex-otage, « en pleine forme », souhaite s’assurer que l’organisation d’aide aux enfants qu’elle dirigeait continue Ă  fonctionner convenablement.

L’intégralité de l’article ici