L’agresseur prĂ©sumĂ© de trois policiers Ă  coups de marteau sur le parvis de Notre-Dame de Paris, en juin 2017, arrive devant la justice lundi. Ce quadragĂ©naire d’origine algĂ©rienne avait prĂȘtĂ© allĂ©geance Ă  l’Etat islamique avant de passer Ă  l’acte, mais il conteste toute intention d’homicide. L’un des policiers violemment frappĂ© Ă  la tĂȘte tĂ©moigne en exclusivitĂ© sur Europe 1.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici