Le 16 juin 2017, cet Algérien de 43 ans, avait bondi sur trois policiers, frappant l’un d’eux avec un marteau. « C’est pour la Syrie ! », avait-il crié.

L’intégralité de l’article ici