AprĂšs deux ans de calvaire pour Monique Faure, les squatteurs qui occupaient sa maison viennent d’ĂȘtre expulsĂ©s. Mais en retrouvant la demeure familiale, dans le 12Ăšme arrondissement de Marseille, elle dĂ©couvre des immondices, ses meubles et souvenirs cassĂ©s… Un cauchemar.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici