Didier Cornara, dont le frère avait été assassiné en juin 2015, revit son traumatisme après la mort de Samuel Paty, l’enseignant tué vendredi. Et il exhorte les politiques à combattre l’islamisme radical.

L’intégralité de l’article ici