En début de soirée, 2 novembre, un homme a tenté de pénétrer de force dans la cathédrale de Nîmes. Repoussé par les militaires du dispositif Sentinelle, il s’est mis à prier sur le parvis en criant « Allah Akbar » à plusieurs reprises. Il a été placé en garde à vue pour apologie du terrorisme.

L’intégralité de l’article ici