L’adolescente avait en réalité passé la nuit avec son petit ami. Le parquet de Bordeaux assure qu’il donnera une suite à l’infraction de « dénonciation de délit ou crime imaginaire ».

L’intégralité de l’article ici