Après une soirée émaillée de violences urbaines, ce lundi, dans le quartier Mistral à Grenoble où des véhicules de police avaient été caillassés puis des barricades grossièrement érigées au carrefour de l’avenue Rhin-et-Danube et de la rue Anatole-France avant d’être incendiées, les forces de l’ordre ont de nouveau été la cible de jets de projectiles et mêmes d’engins explosifs artisanaux, ce mardi soir.

L’intégralité de l’article ici