Une trentaine de jihadistes ont été tués par l’armée française jeudi dans la région de Mopti, au cendre du Mali, deux jours après la «neutralisation» d’un haut responsable lié à Al-Qaïda, a annoncé vendredi soir l’état-major des armées françaises.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici