Invité politique vendredi 13 novembre 2020, le ministre de la Justice a assuré que, malgré la censure constitutionnelle du projet de loi sur la surveillance des condamnés pour terrorisme, ceux-ci seraient toujours suivis.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici