Un vaste réseau, qui blanchissait environ 90 millions d’euros par an, a été démantelé début novembre, à l’aide des gendarmes des sections de recherches de Lyon, Chambéry, Nîmes et Montpellier.

L’intégralité de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)