Cinq ans après l’attentat du Bataclan, des policiers du RAID reprochent à Jean-Michel Fauvergue, ex-patron de l’unité d’élite, d’avoir déclaré qu’il avait été le premier à rentrer dans la salle de spectacle.

Le 13 novembre 2013, la France Ă©tait plongĂ©e dans l’horreur avec l’attentat terroriste du Bataclan. Une attaque meurtrière faisant 90 morts. Le 5 novembre dernier, sur C8, l’ancien patron du Raid, Jean-Michel Fauvergue, aujourd’hui dĂ©putĂ© LREM, est revenu sur cet Ă©vĂ©nement tragique. Ce dernier a ainsi confiĂ© avoir Ă©tĂ© le premier Ă  rentrer au Bataclan avec la colonne d’assaut. Un rĂ©cit qui n’a pas vraiment Ă©tĂ© du goĂ»t de ses anciens collègues. Dans un tĂ©moignage Ă  Marianne, un policier Ă  la BRI prĂ©sent sur place en 2015, assure qu’il s’agit d’une invention et que c’est « un manque de respect pour ceux qui l’ont rĂ©ellement vĂ©cu ». Dans la foulĂ©e, Jean-Michel Fauvergue a quelque peu nuancĂ© ses propos. « Si j’ai dit ça, c’est sans doute dans le feu de l’action, je n’étais pas le premier », a-t-il ainsi prĂ©cisĂ© Ă  Marianne.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici