C’était l’un des plus importants camps de migrants de l’Île-de-France. Environ 3000 migrants vivaient dans des abris de fortune aux abords de l’autoroute A1 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à deux pas du stade de France. Mardi 17 novembre 2020, les forces de police ont procédé à son évacuation pendant dix heures, sur ordre de Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur.

L’intégralité de l’article ici