Valérie, âgée de 28 ans, a travaillé dans une maison de retraite de Soissons en 2018. « Elle rentrait dans les chambres pour des tâches ménagères. Elle en a profité pour dérober des chèques à des résidents », raconte la présidente du tribunal judiciaire de Soissons. Ce lundi, la jeune femme a été jugée et condamnée à 3 mois de prison avec sursis et près de 1000 euros de dommages et intérêt. Elle était absente lors de l’audience.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici