La DĂ©fenseure des droits Claire HĂ©don trouve «choquant» que les poursuites judiciaires rĂ©clamĂ©es par son institution contre des policiers, notamment dans le cadre de l’affaire ThĂ©o, n’aient jamais Ă©tĂ© engagĂ©es.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici