La gendarmerie, qui occupe des logements appartenant à 33 propriétaires à Saint-Astier, a décidé de baisser les loyers de 30%. Les propriétaires mécontents ont trouvé une parade juridique et pourraient expulser les militaires.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)