Le tribunal administratif de Rennes a mis en cause le suivi psychiatrique d’un homme qui avait agressĂ© mortellement un policier en 2013 Ă  Lorient, sans pour autant retenir la «faute» de l’Ă©tablissement mĂ©dical concernĂ©.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici