Ils étaient nombreux dans la rue, ce samedi 28 novembre 2020, à manifester sous le coup de l’émotion suscitée par les images de l’arrestation musclée de Michel Zecler et de bousculades de clandestins place de la République à Paris. Syndicats, associations droits de l’hommistes, partis politiques d’extrême gauche, black blocks, tous affirmaient défendre la liberté de filmer et de diffuser les images de policiers en service et plus généralement la liberté d’expression. Et si toute cette agitation était un bal de faux derches ?

L’intégralité de l’article ici

(Merci Dave)