La volonté d’Emmanuel Macron de créer une plateforme de signalement des discriminations a suscité l’indignation chez les forces de l’ordre ce vendredi. En guise de protestation, le syndicat Alliance appelle les forces de l’ordre à ne plus procéder au moindre contrôle d’identité.

L’intégralité de l’article ici