Sur les 29 interpellĂ©s samedi dans les rues de Paris, aucun n’a pu ĂȘtre identifiĂ© comme Ă©tant un casseur. Les questions de l’identification et de la sanction se posent alors. Ce policier, dĂ©lĂ©guĂ© du syndicat de police Alliance, est chargĂ© du renseignement dans les manifestations. Il infiltre depuis quinze ans les rassemblements en civil. Il explique pourquoi la mission d’interpellation est trĂšs difficile.

La vidéo ici