Cette habitante de BrĂ©tigny-sur-Orge a vĂ©cu un rĂ©veil traumatisant le 30 octobre. Son agresseur l’a aspergĂ©e d’un mystĂ©rieux liquide en la menaçant avec un couteau. Il doit ĂȘtre jugĂ© ce mercredi.

Un matelas posĂ© au sol dans une petite piĂšce Ă  l’arriĂšre de sa salle de bains qu’elle appelle son « cagibi ». C’est ici qu’Emma dort depuis le 30 octobre dernier et ce rĂ©veil brutal qu’elle doit Ă  un mineur venu apparemment pour la cambrioler.

Des faits traumatisants qui doivent ĂȘtre Ă©tudiĂ©s ce mercredi aprĂšs-midi par un juge des enfants, en l’absence de la victime, hospitalisĂ©e pour des problĂšmes de santĂ©.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici