Il lui passait jusqu’à 300 appels par jour. Un dĂ©tenu de la maison d’arrĂȘt de Lons-le-Saunier harcelait au tĂ©lĂ©phone son ancienne amante. Il a Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ©, en mars 2020, condamnĂ© Ă  trois ans de prison pour sĂ©questration et violences aggravĂ©es sur cette mĂȘme personne, Ă  Lons-le-Saunier. Le couple entretenait une liaison depuis 2019. La femme, mariĂ©e et mĂšre de deux enfants, le considĂ©rait comme son amant.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici

(Merci Yann Bourguignon)