Le phénomène des black blocs séduit de plus en plus de femmes, a expliqué sur BFM TV le grand reporter Emmanuelle Anizon. Ces dernières se seraient radicalisées au fil des manifestations.

Les black blocs comptent davantage de femmes dans leurs rangs que par le passé, a déclaré Emmanuelle Anizon sur BFM TV. Pour le grand reporter de l’Obs, le phénomène était déjà observable chez les Gilets jaunes.

L’intégralité de l’article ici