Écœuré, Marc envisage de quitter la police après 30 ans de service à Bordeaux (Gironde). Entre dépression et profonde remise en question, le fonctionnaire raconte son burn-out.

Perte de sommeil, larmes, pensées suicidaires… Marc (son prénom a été modifié), bientôt 30 ans de police à Bordeaux (Gironde), a été victime d’un burn-out.

Depuis mars 2020, le fonctionnaire est en arrêt de travail. « Je me suis enfoncé tout seul dans la dépression. Oui, j’ai pensé au suicide ! », admet-il, le souvenir encore douloureux.

L’intégralité de l’article ici