Verdict, huit ans aprĂšs les faits. La cour d’appel de Paris a alourdi vendredi la plupart des peines de prison, dont une ferme, infligĂ©es Ă  cinq anciens pompiers de Paris jugĂ©s pour violences et agressions sexuelles sur deux collĂšgues lors d’un bizutage en 2012, a-t-on appris de source judiciaire.

Elle a notamment confirmĂ© la peine de 10 mois de prison, dont 4 ferme, pour l’un des deux prĂ©venus jugĂ©s pour agression sexuelle, en l’assortissant en plus de l’obligation d’exĂ©cuter ces quatre mois « sous le rĂ©gime de la semi-libertĂ© », oĂč il dormira en prison.

Ce dernier, dont le nom sera inscrit au fichier judiciaire automatisĂ© des auteurs d’infractions sexuelles (Fijais), a annoncĂ© un pourvoi en cassation.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici