Les policiers carcassonnais se disent, aujourd’hui, « au bout du rouleau », et « abandonnĂ©s par leur administration ». Une accumulation de problĂšmes, depuis 2018, explique cette situation inĂ©dite dans la prĂ©fecture audoise.

L’intĂ©gralitĂ© de l’article ici